Sprint : incubateurs Ile de France Afrique

#SPRINT : le 1er réseau d’incubateurs francophones franciliens et africains

Le 23 mars dernier a vu le lancement d’un nouveau réseau d’incubateurs francophones. Né de l’initiative de la Région Île-de-France, en partenariat avec le réseau mondial de start-up Inco, SPRINT (pour Startup Paris Région International) se penche tout particulièrement sur les startup « vertes et sociales ». La volonté affichée de la Région est d’accompagner les entrepreneurs sociaux et promouvoir l’entrepreneuriat solidaire et durable. Mais aussi favoriser le codéveloppement.

SOUTENIR L’ENTREPRENEURIAT SOCIAL, EN AFRIQUE ET EN FRANCE

Ils sont six incubateurs à faire partie du réseau SPRINT : le Centre d’incubation du District d’Abidjan (Côte d’Ivoire), l’incubateur social Incubons d’Antananarivo (Madagascar), le Sylabs d’Alger (Algérie), l’Espace Bidaya de Casablanca (Maroc), le CTIC Dakar (Sénégal) et Impact de Tunis (Tunisie). Les objectifs ambitieux sont clairement affichés : accompagner 200 start-up, former 900 jeunes à l’entrepreneuriat « social green tech » et sensibiliser 2 400 jeunes aux nouvelles technologies.

L’impact pourrait être important pour les porteurs de projets dans leur recherche de partenaires et de financements. Pour la présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, ce nouveau réseau permettra de faciliter l’échange entre les écosystèmes tech européens et africains :

« Nous souhaitons faire du codéveloppement et mettre en place des partenariats d’égal à égal. L’idée est que la Tech africaine puisse venir en Île-de-France et en Europe. »

Lancement de SPRINT
Lancement du réseau SPRINT le 23 mars 2017. ©Région Île-De-France

FAVORISER LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE DES ENTREPRENEURS

Soutenir l’entrepreneuriat en Afrique passe incontestablement par une plus grande mobilité géographique. Surtout lorsqu’on voit le prix exorbitant de certains billets d’avion sur les vols internes. C’est pourquoi, tout l’intérêt de SPRINT sera de faciliter la mobilité des entrepreneurs. Entre l’Afrique et la France, mais aussi entre les pays africains partenaires du réseau. L’initiative permettra aux jeunes entrepreneurs africains d’avoir d’avantage de visibilité dans les pays francophones. Erick Rajaonary, PDG de l’entreprise Guanomad, en est convaincu :

« Ce nouveau réseau permet d’ouvrir les opportunités, pour ne pas rester au niveau local et national. Il permet aux entrepreneurs d’avoir de nouveaux points de vue de l’extérieur »

Dans ce cadre, le prix Sprint récompensera, chaque année, une startup innovante dans le domaine de l’entrepreneuriat social et/ou durable, dans chacun des six pays participants,

Vous souhaitez apparaître dans le Magasine ou publier un article ?

Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !

Morgane
morgane@sekou.org

Après plusieurs années dans les RH, j'ai développé un sens relationnel aigu et une réactivité à toute épreuve. Curieuse invétérée qui s’émerveille d’un rien, j'ai pris le virage du digital à travers la création de contenus web et le social media. Mes domaines de prédilection : l’art, les nouvelles technologies, l’environnement et la photo.

Pas de commentaires

Poster un commentaire