Tripinafrica

Tourisme : Tripinafrica va-t-il devenir le futur Tripadvisor africain ?

Yacoub Sidibé, co-fondateur de Tripinafrica

La Banque Africaine de Développement estime que le tourisme africain représente 4% du tourisme mondial, avec plus de 65 millions de touristes. Si le secteur touristique connaît une croissance rassurante, certains obstacles demeurent. Parmi eux, la difficulté de voyager à l’intérieur du continent et l’absence des acteurs sur le web.

C’est pour répondre à ces problématiques que Yacoub Sidibé et Adama Coulibaly ont fondé TripInAfrica. L’objectif : créer la plateforme référente du voyage en Afrique et mettre en valeur les richesses locales.

Yacoub Sidibé est sénégalais. Ingénieur informatique de formation, il s’intéresse très tôt à l’entrepreneuriat. En 2013, il lance avec un ami sa première entreprise, pour promouvoir les créateurs africains : Afrikrea. Aujourd’hui, avec Tripinafirca, Yacoub Sidibé veut mettre en avant les richesses touristiques et culturelles du continent.

Notre ambition est d'être une plateforme référente dédiée au voyage en Afrique.

LA PLUS GRANDE BASE DE DONNÉES DÉDIÉE AU TOURISME EN AFRIQUE

Tripinafrica est un projet ambitieux. Mais celui ou celle qui a déjà voyagé en Afrique comprendra à quel point le besoin est bel est bien présent. Il est en effet difficile aujourd’hui d’accéder à des sources d’informations complètes sur les différents acteurs touristiques. Sorti des tours opérateurs et grands complexes hôteliers, la tâche est ardue.

“Comme tout africain, je pensais connaître mon pays. Mais en fait, pas du tout ! Ma femme adore voyager et je me suis rendu compte que l’Afrique est pleine de richesses qui ne sont pas mises en valeur.”

Lancée il y a quelques mois, la startup compte déjà 1 500 établissements répartis sur 6 pays différents (Maroc, Sénégal, Côte d’Ivoire, Afrique du Sud et Kenya) et une communauté de plus de 30 000 membres sur les réseaux sociaux.

Tripinafrica - Tourisme en Afrique

MISER SUR LA COMMUNAUTÉ AVEC UNE PLATEFORME COLLABORATIVE

Si Tripinafrica ambitionne de devenir la référence en matière de voyage en Afrique, c’est que l’équipe mise beaucoup sur l’aspect communautaire et les expériences locales. On le sait, avec le web participatif, le voyage est une expérience qui se partage. Les voyageurs aiment transmettre leurs bons plans et leurs bonnes adresses. La communauté propose ainsi des parcours hors des sentiers battus :

“Nous voulons porter Tripinafrica par une communauté, un peu comme un City Guide communautaire. Le voyage est une expérience qui se vit mieux avec des locaux et des gens qui s’y connaissent. Comme j’ai pu l’expérimenter, l’Afrique se vit, plus qu’elle ne se visite.”

A la manière d’un Tripadvisor, les membres de la communauté peuvent ainsi alimenter le site web Tripinafrica et laisser leurs recommandations. L’objectif est aussi de révéler les petites pépites parmi les acteurs locaux, qui manquent de visibilité et peuvent passer inaperçus.

La communauté Tripinafrica
Tripinafrica mise sur sa communauté pour révéler les pépites locales.

LEVER LES OBSTACLES DU TOURISME AFRICAIN GRÂCE AU DIGITAL

Si le secteur touristique est un levier indéniable de développement, le potentiel en Afrique demeure très peu exploité. A ce titre, plusieurs obstacles demeurent, tels que le coût élevé des transports sur le continent ou les politiques de VISA.

Mais le premier obstacle pour Yacoub Sidibé, c’est bien le manque de présence digitale des acteurs touristiques. En cause, une méconnaissance des outils numériques et une certaine défiance :

“On observe souvent une absence totale sur internet et aucune stratégie marketing. Alors que les ressources sont là ! Par exemple, on compte 260 restaurants et activités répertoriés à Abidjan sur Tripinafrica. Seulement la moitié utilise le potentiel du marketing digital.”

La vision de Tripinafrica est donc de rendre visibles ces acteurs du tourisme local. Le propriétaire d’un restaurant peut par exemple créer gratuitement sa propre page sur la plateforme, publier ses photos, échanger avec ses clients…

Prochaine étape : gérer le booking directement via le site. Tripinafrica compte en effet proposer une offre de gestion, que le propriétaire pourra utiliser directement sur la plateforme. L’application mobile est également en préparation.

Stay tuned!

Vous souhaitez apparaître dans le Magasine ou publier un article ?

Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !

Morgane
morgane@sekou.org

Après plusieurs années dans les RH, j'ai développé un sens relationnel aigu et une réactivité à toute épreuve. Curieuse invétérée qui s’émerveille d’un rien, j'ai pris le virage du digital à travers la création de contenus web et le social media. Mes domaines de prédilection : l’art, les nouvelles technologies, l’environnement et la photo.

Pas de commentaires

Poster un commentaire