Solaire : Sunna Design révolutionne l’éclairage en Afrique

Selon la Banque mondiale, plus d’1,3 milliard de personnes se trouvent en situation de précarité énergétique dans le monde. Le problème est particulièrement accentué en Afrique subsaharienne et dans certains pays d’Asie. Face aux difficultés pour développer les infrastructures à une échelle nationale, les mini-réseaux à base d’énergies renouvelables sont vite apparus comme une solution à ne pas négliger.

Des géants comme Engie, Total ou Scheider Electric s’attaquent ainsi au marché du solaire dans les pays émergents. Mais on voit aussi des entreprises de taille plus modeste et des startups proposer des solutions innovantes pour faciliter l’accès à l’énergie des populations. C’est le cas de l’entreprise française Sunna Design, qui a développé une nouvelle génération de lampadaires solaires, intelligents et spécialement adaptés aux climats contraignants.

Des lampadaires solaires et connectés

Créée en en 2010, Sunna Design conçoit et fabrique, en Aquitaine, des lampadaires solaires innovants. Tout d’abord, ils sont capables d’électrifier jusqu’à quatre foyers, tout en résistant à des températures extrêmes (de -20°C À 70°C). Leurs composants leur permettent également de fonctionner 10 ans sans aucune maintenance. Enfin, ces lampadaires LED sont capables d’une gestion intelligente pour adapter leur luminosité en fonction du niveau d’ensoleillement, ce qui prévient les risques de coupure.

Au départ dédiés à l’éclairage public, les lampadaires de Sunna Design s’implantent aujourd’hui dans le monde entier, pour les particuliers des pays émergents. Ces lampadaires ont valu à leur fondateur, Thomas Samuel, le prix Innovateur Social 2014 décerné par le célèbre MIT, à l’occasion du concours Innovators under 35.

Répondre à la précarité énergétique

Au cœur de ce projet se trouve la volonté de trouver une solution fiable et durable pour développer un éclairage autonome, accessible à tous, même aux zones rurales des pays en développement. Difficile de prendre conscience de ce que représente au quotidien un accès difficile à l’électricité, tant cette ressource nous est devenue indispensable. Imaginez donc l’impact en termes de santé (conservation des médicaments et vaccins), d’éducation, de sécurité…

Les objectifs de Sunna Design sont colossaux : électrifier les populations actuellement sans accès à l’énergie, participer à construire la ville intelligente de demain et partager son savoir-faire pour créer des emplois.

L’entreprise a également adapté son modèle économique aux pratiques des pays émergents, en proposant par exemple un pré-paiement par mobile. Avec environ 80% des habitants équipés en téléphone portable, le Mobile Money s’est en effet largement répandu en Afrique. A terme, l’acquisition d’un lampadaire solaire revient ainsi moins cher que les dépenses actuelles en bougies, kérosène, piles…

Ouverture d’une usine du futur 4.0

Sunna Design a inauguré son usine en juillet dernier à Blanquefort, en Nouvelle Aquitaine. Une usine dernière génération qui utilise la réalité augmentée dans la formation des collaborateurs. Cette technologie a notamment permis de réduire le temps de formation et la pénibilité au travail.

Nous avons fait le choix d’une usine très automatisée par l’Homme, pour l’Homme.

L’objectif : créer une usine connectée qui replace l’Homme au centre, afin de booster leur compétitivité et prouver que développer une industrie moderne en France est possible. Ce pari leur a dès à présent permis d’obtenir le label “Vitrine Industrie du Futur”.

Depuis sa création, l’entreprise a reçu plusieurs prix internationaux, réalisé deux levées de fond, travaille avec des partenaires prestigieux comme Schneider Electric, déposé 10 brevets… Ce qui en fait désormais un acteur incontournable sur le marché des lampadaires solaires. En plein développement, Sunna Design recrute actuellement pas moins d’une dizaine de nouveaux collaborateurs, en France et au Sénégal.

Dernièrement, Sunna Design s’est associée à Solektra International et au chanteur Akon pour lancer un site d’assemblage au Mali, inauguré le 13 janvier dernier à l’occasion du Sommet Africa – France de Bamako. La production des lampadaires « made in Africa » devrait débuter dès février 2017.

Vous souhaitez apparaître dans le Magasine ou publier un article ?

Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !

A propos de l'auteur /

morgane@sekou.org

<p>Après plusieurs années dans les RH, j’ai développé un sens relationnel aigu et une réactivité à toute épreuve. Curieuse invétérée qui s’émerveille d’un rien, j’ai pris le virage du digital à travers la création de contenus web et le social media. Mes domaines de prédilection : l’art, les nouvelles technologies, l’environnement et la photo.</p>

Poster un commentaire