Gérard Niyondiko nous raconte l’aventure de Faso Soap, le premier savon anti-paludisme

Maxime et Simon sont deux étudiants ingénieurs. Ensemble, ils ont monté le projet Ricochets : une aventure de 5 mois à travers l’Afrique de l’Ouest, à la rencontre de porteurs de projets inspirants qui se bougent pour leur communauté. 

A travers leur série Youtube « Yoon Wi », et en collaboration avec MakeSense Afrique, ils partagent leur expérience. Au fil des vidéos, découvrez le chemin parcouru par ces femmes et ces hommes qui améliorent la vie des populations locales en créant leur entreprise. 

Yoon Wi : Le chemin des entrepreneurs d’Afrique de l’Ouest – Episode #8

Aujourd’hui en Afrique subsaharienne, ce sont 1 000 personnes qui meurent chaque jour du paludisme. Les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes sont les premiers touchés. Dans ce contexte, Gérard Niyondiko conçoit depuis 2013 un savon anti-moustique baptisé « Faso Soap ».

Ma plus grand ambition, c'est de voir des gens sauvés grâce à ce savon.

Faso Soap : quand la médiatisation ne suffit pas à développer un projet

L’objectif, sauver « 100 000 vies ». C’est en effet le potentiel de ce savon, qui n’est pas encore commercialisé. En 2013, le projet remporte un concours à Berkley, la Global Social Venture Competition (GSVC), qui récompense les jeunes diplômés et créateurs d’entreprise à fort impact social et environnemental. L’engouement se crée autour de Faso Soap et les espoirs grandissent.

Dans ce cadre, de nombreuses interviews et articles ont fait la promotion du projet à l’international. Pourtant, l’équipe ne parvient pas à obtenir les financements nécessaires pour mener les tests avant la mise en vente du savon. Aujourd’hui, Gérard Niyondiko revient sur l’impact de cette hyper médiatisation :

« La couverture médiatique en France a effectivement beaucoup contribué à notre recherche de financements et de nouveaux partenaires. En revanche, certains journalistes ont publié des articles en ramassant à gauche et à droite des informations sur notre projet qui n’étaient pas toujours correctes. Cela nous a parfois desservi. »

Il est indéniable que la promotion par les médias est utile au développement de projets comme celui de Gérard Niyondiko. Encore faut-il que les informations soient vérifiées (ou mieux, directement fournies par le porteur de projet) pour que l’impact médiatique lui soit pleinement profitable.

Le savon Faso Soap contre le paludisme
L'équipe de Faso Soap travaille à la création d’un savon capable d’éloigner les moustiques jusqu’à 6h après usage.

Le premier savon anti-paludisme bientôt en vente ?

Conséquence directe de cette hyper-médiatisation, l’équipe de Faso Soap est alors excessivement sollicitée par des structures pensant que le savon était déjà prêt à être vendu. Mais l’entreprise n’est encore qu’en phase de recherche. Si de nombreux partenaires se proposent d’aider au développement du projet, aucun n’est pourtant prêt à investir dans les tests en laboratoire.

Cependant, il en faut plus à Gérard Niyondik pour le décourager. L’année dernière, il a lancé une campagne de financement participatif sur Ulule, avec l’espoir de récolter environ 30 000 euros. L’objectif a été largement dépassé ! Le créateur de Faso Soap continue donc ses recherches et espère commercialiser le premier savons anti-paludisme d’ici peu.

A propos de Ricochets

Ricochets, c’est un projet crée par deux étudiants ingénieurs de Grenoble, Maxime Delacourt et Simon Chaillou, partis pendant 5 mois en Afrique de l’ouest. L’objectif est de créer du lien entre des entrepreneurs sociaux locaux inspirants et les étudiants africains.

Pour chaque entrepreneur, Ricochets réalise une vidéo, des supports de cours et des ateliers qui seront utilisés par les professeurs des écoles d’ingénieur et de commerce partenaires pour former les futurs entrepreneurs de demain !

Suivez le projet sur leur site web !

Vous souhaitez apparaître dans le Magasine ou publier un article ?

Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !

Tags:
Morgane
morgane@sekou.org

Après plusieurs années dans les RH, j'ai développé un sens relationnel aigu et une réactivité à toute épreuve. Curieuse invétérée qui s’émerveille d’un rien, j'ai pris le virage du digital à travers la création de contenus web et le social media. Mes domaines de prédilection : l’art, les nouvelles technologies, l’environnement et la photo.

Pas de commentaires

Poster un commentaire